Café moulu, en dosette, en grain, en capsules, comment choisir son café ?

Publié le : 13/04/2017 14:37:33
Catégories : Fiches techniques

Il suffit de se promener dans les allées d'un supermarché pour se rendre compte de l'immensité du monde du café. En France, c'est la deuxième boisson la plus bue, après l'eau. Jusque dans les années 90, la bonne vieille cafetière filtre électrique était la reine des cuisines. Pour l'espresso, on allait au bar, où l'on appréciait voir le barman jouer les baristas italiens et nous préparer le breuvage sacré.

Mais depuis, les doses individuelles ont vu le jour, en commençant par les dosettes souples avec la marque Senseo de Philips, puis les capsules, avec en fer de lance la marque suisse Nespresso. Aujourd'hui, la palette de consommables s'est considérablement élargie : café moulu, café en grain, en dosettes (souple ou ESE), en capsules (Tassimo, Nespresso, Lavazza, Dolce Gusto, Illy, ...), en grains ou café solubles. Mais comment choisir le bon format pour le café ?

Avant de choisir le format ... café filtre ou espresso ?

C'est LA question à se poser en premier lieu. Et la réponse vous permettra de vous orienter vers la bonne machine à café et le bon type de café. Mais quelle est la différence ?

Le café filtre : basse pression et infusion lente

Le café filtre, on le connaît surtout avec les cafetières électriques de nos grand-mères. Il existe d'autre façon de le faire, que nous verrons plus tard. Le principe ? Laissez-le temps à l'eau chaude d'infuser dans la mouture du café, pour en extraire lentement les arômes, sans forcer le passage. En tasse, on obtient une boisson chaude légère, sans "puissance". Avec le bon café, la tasse peut être très aromatique.

Le café filtre se boit souvent en grande quantité, minimum 15 cl, voire même au bol pour le petit-déjeuner. Culturellement, on retrouve ce type de café dans le Nord de l'Europe (on préfère l'espresso au sud). Les pays Scandinaves aiment rajouter de la Chicorée dedans. Les Américains aiment aussi le café filtre, qu'on appelle aujourd'hui en brasserie l'Americano.

L'espresso : puissance, haute pression

Un espresso, c'est un café très court, fort en arôme, qui est extrait par percolation sous haute pression (minimum 9 bars) à travers une mouture de café finement moulue et bien tassée. La puissance aromatique vient du fait que la forte pression emmène un maximum de composés aromatiques lors de cette extraction.

Par convention, la plupart des machines à café à espresso délivrent une pression de 15 bars. Ce type de café est contenu dans une petite tasse, de 6 à 8 cl. Cette boisson des dieux, qu'on ne pouvait boire que dans un bar auparavant, vous est désormais accessibles par le biais d'une multitude de petites machines à expresso, avec différents formats de consommables.

En fonction du type de café que vous aimez, café filtre ou espresso, vous pouvez commencer à choisir votre café.

Quels types de café et quelles machines pour les amateurs de café filtre ?

Le café moulu

C'est, pour la plupart d'entre nous, la façon dont on a tous connu le café. Avec la bonne vieille cafetière électrique. Mais attention, ne prenez pas n'importe quel café moulu. Il faut qu'il ait une mouture assez grossière. Si elle est trop fine, l'eau aura du mal à passer, et le café ne sera pas bon. Une mouture fine est dédiée à l'espresso.

Sur notre boutique, dans la catégorie café moulu, nous précisons si l'utilisation préconisée est le filtre ou l'espresso.

Au niveau des machines, il n'y a pas que la cafetière filtre qui soit utilisable avec ce consommable. Vous pouvez aussi utiliser une cafetière à piston, une cafetière italienne "moka", ou encore une Chemex.

Si vous êtes équipé d'un moulin à café, la bonne idée est d'acheter directement du café en grain. Le résultat est plus frais, les arômes plus présents. Et pour les amateurs de café nomade, utilisez les grains avec la machine Cafflano ! Vous pourrez ainsi bénéficier d'un bon café chaud partout où vous allez.

Machine à café Chemex

La dosette souple type "Senseo".

Contrairement à beaucoup d'idées reçues, la machine à café Senseo ne délivre pas d'espresso. Rappelez-vous, pour faire un café expresso, il faut une mouture fine et tassée, et une pression de 9 bars minimum. Cette cafetière de chez Philips ne délivre qu'une pression de 3 bars, et les dosettes de café ont une mouture grossière et aérée.

Alors quelle est l'utilité de ce système ? Et bien celle de proposer des doses individuelles. Vous aurez toujours le même café en tasse, sans avoir besoin de peser votre café moulu. Vous aurez aussi toujours un café frais, à la demande. Plus besoin de remplir une cafetière et de réchauffer ensuite au micro ondes.

Le système Tassimo

Ici encore, nous sommes sur un système où la machine à café ne délivre pas la sacro-sainte pression de 9 bars. Nous sommes donc sur du café filtre. La différence principale avec Senseo, c'est le concept multi-boissons. Cappuccino, chocolat, café. Plusieurs boissons dans une seule machine.

Quel est le meilleur système alors ?

Ah oui, on vous a expliqué les différentes possibilités qui vous sont offertes pour votre café filtre, mais vous ne savez pas laquelle choisir ? Voici l'avis de Buroespresso.

Si vous avez une petite consommation de café, et peu de temps à y accorder, les systèmes à doses individuelles comme Senseo et Tassimo sont parfaits pour votre utilisation. Mais d'un point de vue qualitatif, on est loin d'atteindre les sommets.

Si vous êtes en revanche un véritable amoureux du café, nous vous conseillons alors de vous équiper d'une petite Chemex, d'un moulin, et d'acheter du café en grain. Le café avec une Chemex, c'est une dizaine de minutes de préparation. Avec un petit côté cérémonial qui redonne toute la noblesse au café filtre. Grâce au filtre papier utilisé, qui a été brevetée par Chemex, on obtient en tasse un café pur, débarassé des huiles superflues et des résidus qui viennent polluer le goût.

Amateurs d'espresso, faites votre choix : dosette, capsule, café en grain, ...

La dosette ESE ou pod

Il ne faut pas la confondre avec la dosette souple de type senseo. Elle est plus petite, et la mouture du café est plus fine, et surtout tassée. On ne peut pas l'utiliser dans une machine Senseo, car la pression n'est pas suffisante. Il faut une machine expresso spécifique. Certaines machines à café espresso avec percolateur accepte aussi ce type de consommables. En tasse, on obtient un véritable espresso, et ce format individuel permet de le réaliser à la demande, sans avoir à doser soi-même le café, la mouture, et le tassage.

Le café moulu

Et oui, le café moulu n'est pas dédié uniquement au café filtre. Mais attention, la mouture doit être beaucoup plus fine. Sinon l'eau passera trop rapidement à travers, et votre espresso sera raté. Pour faire un expresso avec du café moulu, il faut une machine à percolateur (comme dans les bars, mais il en existe des plus petites pour le marché domestique). Il faut tout de même un certain savoir-faire pour faire un bon café espresso : 7 grammes de café, finement moulu, et tassé justement. Maîtriser cet art, c'est devenir Barista.

La capsule espresso

C'est là où cela devient compliqué. Il existe une myriade de formats de capsules de café. Pour le choix, en fait tout dépend de vos affinités avec telle ou telle marque, du coût du consommable bien sûr, et du goût des cafés proposés. Parmi les grandes marques, on retrouve Nespresso, mais aussi Lavazza (avec trois formats de capsules : Espresso Point, Blue et A modo Mio), Dolce Gusto, Illy, ... Tout ça, sans compter les compatibles ! Si vous souhaitez vous orienter vers du multi-boissons avec chocolat et cappuccino, nous vous recommandons les systèmes Lavazza Blue ou Dolce Gusto.

Le point faible de la capsule, c'est son coût : Minimum 0,25 € la dose, avec des pics à 0,44 € pour les grands crus de certains formats de capsule.

Le café en grain

Pour le particulier, c'est le "must" de l'espresso facile et toujours réussi. Il faut acquérir une machine à café avec broyeur intégré. D'un point de vue investissement, il faut compter au minimum 400 € pour un robot-café de qualité. En revanche, le coût du café à la tasse est bien inférieur à celui de la dose individuelle par capsule ou dosette. Un bon café en grain coûte une quinzaine d'euros au kilo. Et on peut faire 142 espressi de 7 grammes dans un kilo, soit un coût d'à peine plus de 0.10 € par tasse. Dès 7 cafés par jour, vous rentabiliserez votre achat en un an.

Un espresso avec du café en grain

Partager ce contenu